Fog Forest logo

Yvon Gallant

Painter

Yvon Gallant

Yvon Gallant was born in 1950 in Moncton (New Brunswick). One of Université de Moncton’s first graduates in Visual Arts, he was awarded a Bachelor’s degree in 1976. He has taught silk-screen printing in the Visual Arts Department at Université de Moncton and worked for the National Film Board to produce, among other projects, 33 illustrations for the movie La reconnaissance du chien, in collaboration with Viola Léger and Robert Melanson. He served as Managing Director of Galerie Sans Nom in Moncton (1984-1985) and was Curator of the postal art exhibition Exposition d’art postal (1987).

Gallant has shown his work in over 80 solo and group exhibitions in the Atlantic Region, across Canada and beyond. He has often worked in cooperation with other Moncton artists, notably with Nancy Morin, in an exhibition/performance entitled Travaux Monc/treal Works (1989) which concluded on six works by the two artists being torn into 36 pieces. The torn pieces were mixed up and entrusted to various persons for a period of 10 years, the intention being to reassemble the works for an exhibition in the year 2000.

In 1994, a retrospective exhibition entitled Yvon Gallant : d’après une histoire vraie, showing over 70 of the artist’s paintings, was organised by Terry Graff, while he was Director of the Confederation Centre Art Gallery and Museum, in Charlottetown (P.E.I). Graff’s 1995 monographic publication on the artist was based on the retrospective.

Gallant has been awarded several grants and prizes by the Canada Council for the Arts, the New Brunswick Arts Council and the Province of New Brunswick, including the Miller Britain Prize for excellence in the visual arts, in 1992. He also received a grant under New Brunswick’s Creation Grants program in 1995.

A proud Monctonian, the painter and printmaker draws much of his subject matter from his city and the surrounding area. His work is brimming with the day-to-day realities of his friends and the people in his immediate sphere.

Yvon Gallant was elected a member of the Royal Canadian Academy of Art in 2005.

 

Formidable conteur, grand amoureux de la vie, le peintre et graveur Yvon Gallant a su garder au fil des années un sens de l’émerveillement qui rayonne dans chacune de ses toiles. Ses œuvres sont des odes à la joie, à la vie. On dira de lui qu’il peint des récits comme les auteurs en écrivent.

Né à Moncton en 1950, Yvon Gallant y habite toujours. Il puise d’ailleurs la majorité de ses sujets dans cette ville et ses environs, son œuvre étant tout habitée de la réalité des gens qui l’entourent et le fréquentent.

Dès 1972, Yvon Gallant s’est distingué en produisant des toiles au style innovateur et déconcertant, inspirées de scènes tirées de la vie quotidienne. Véritable archéologue de la culture acadienne, il peint avec sa façon bien personnelle, des souvenirs d’enfance, des rituels familiaux, des anecdotes humoristiques, des événements publics, bref des histoires entendues ou vécues. Ses récits visuels deviennent fantastiques, dramatiques, humoristiques, voire ironiques, selon l’intention de l’artiste. Yvon Gallant montre ce que tout le monde peut voir, mais ne voit pas. Son monde est celui de l’expérience humaine.

Yvon Gallant impose une iconographie picturale qui lui est propre : aplats de couleurs vives, contours des objets et des personnages tracés en noir, visages sans traits, dessins exagérés des mains. En plus de contribuer au renouveau des images de l’art contemporain, les œuvres d’Yvon Gallant ont le mérite d’être universellement lisibles. Il dira qu’il a découvert son style assez rapidement sous l’influence des grands maîtres qu’il s’agisse de Vincent Van Gogh, Paul Gauguin ou encore d’Andy Warhol.

Yvon Gallant appartient à la première génération d’artistes formés à l’Université de Moncton. Il a reçu son baccalauréat en arts visuels en 1976. Avant de se consacrer entièrement à la peinture il a travaillé pour l’Office national du film du Canada. Il a également été directeur de la Galerie sans nom de Moncton. Il est d’ailleurs l’un des membres fondateurs de cette galerie et du Centre culturel Aberdeen.

Yvon Gallant a participé à plus de 80 expositions individuelles et collectives dans la région de l’Atlantique, au Canada et à l’étranger. En 1994, une exposition rétrospective intitulée Yvon Gallant : d’après une histoire vraie, regroupant plus d’une centaine d’œuvres de l’artiste, fut organisée par Terry Graff, alors directeur de la Galerie d’art et le Musée du Centre de la Confédération de Charlottetown. Cette exposition a aussi été présentée à la Galerie d’art de l’Université de Moncton en 1995. Ces œuvres font partie de nombreuses collections privées et publiques au pays et à travers le monde.

Il a reçu plusieurs prix et subventions du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick et du Gouvernement du Nouveau-Brunswick, dont le Prix Miller-Britain en 1992 pour l’excellence en arts visuels. Yvon Gallant a été élu membre de l’Académie royale des arts du Canada en 2005.

Comme l'a souligné Terry Graff dans une monographie consacrée à Yvon Gallant : « En reproduisant dans ses tableaux les événements de sa vie quotidienne, ainsi que l’incertitude et l’inconfort du présent, Gallant nous oblige à remettre en question et à réinventer la notion d’identité personnelle et culturelle. Son art, dans lequel se confondent la fiction et le réel, démontre qu’il n’y a pas de vérité absolue, seulement des interprétations, et que la peinture peut à la fois détruire et construire l’histoire, la culture et l’identité. »

Serein, Yvon Gallant poursuit son œuvre contre vent et marée depuis bientôt quarante ans, toujours aussi passionné qu’au premier jour. « Je peins et de continue de faire ce que j’aime et c’est tout ce qui compte. »

Robert Cormier - photo